Ma 1ère rencontre avec ma filleul Femi Rose


Février 2013 :

je suis impatiente de partir en Inde, cela sera mon 3ème voyage dans ce pays merveilleux qui me manque chaque fois que je rentre! Mais cette année , il revêt un visage particulier, car je vais rencontrer ma filleule Femi Rose pour la 1ère fois.


24 février : ça y est mes amis et moi même sommes arrivés à Cochin après un balade de 5 jours dans l'état du Tamil Nadu. Il fait chaud, la moiteur indienne nous enveloppe, les odeurs et les saveurs d'épices nous sont à présent familières. Nous logeons à Fort Cochin ( la partie ancienne coloniale de la ville) dans une guesthouse, à 20 mn en bâteau du lieu de la fête organisée par l'association et les Soeurs de St Theresa Convent. Dans nos valises, des tas de petits cadeaux allant du ballon de baudruche à gonfler, de tubes de bulles de savon, de crayons de couleur et album à colorier , à des petits bijoux fantaisie et autres "petits poneys". Je suis fébrile, j'ai mis ma dernière acquisition, une jolie tunique indienne et un pantalon blanc, je ne veux pas décevoir Femi Rose... Le RV est fixé à 10h. Nous arrivons un peu en retard ayant raté de peu le bâteau de 9h35.
Toutes les familles sont là et je repère Isabelle , assise à une table en train de valider les présences.
Tout à coup , au loin , j'aperçois une petite fille qui viens vers moi...elle m'a reconnue! Elle se jette dans mes bras et là je me sens submergée par l'émotion! Comme elle est jolie dans sa belle robe colorée! Elle est accompagnée de sa maman et de ses 2 frères qui se tiennent en retrait, comme s'ils ne voulaient pas gêner notre rencontre.

 

Je reconnais bien là la discrétion des Indiens... Je lui prends la main et nous nous dirigeons vers la salle où se tient la fête. Femi Rose est très vive et très souriante, elle ne semble guère timide. Je pense qu'elle doit être contente d'avoir sa marraine avec elle et certainement très fière! Durant tout le spectacle elle ne cessera de jouer avec le ballon de baudruche et les bulles de savon..hum hum... je me sens presque coupable d'avoir détournée son attention de la fête où d'autres enfants dansent ou chantent!

Avec sa maman qui ne parle pas un mot d'anglais, nous ne pouvons échanger que des regards complices et des sourires...dommage, mais c'est déjà beaucoup! Durant la fête les marraines et parrains français sont à l'honneur, leurs vidéos sont projetées et leurs cadeaux distribués. Quant à nous, nous recevons un accueil digne d'un chef d'état: sur l'estrade des enfants viennent nous ceindre le cou d'une étole blanche de bienvenue suivi d'un tonnerre d'applaudissements!!! Quelle émotion!

La fête s'achève par un repas pour les familles et il est temps pour nous de prendre congé.
Je ne sais pas quand je te reverrai ma petite Indienne mais ton image à présent vivante et non plus seulement sur papier photo , va continuer à emplir mon esprit et mon coeur de joie et de tendresse!

Florence